LES GARAGISTES Biographie & Paroles | Afrika Lyrics

LES GARAGISTES

  • Biographie

    Les Garagistes est un groupe de Zouglou ivoirien très populaire. L’histoire d'écoliers d’une dizaine d’année de Yopougon (ABIDJAN) précisément du quartier « Wassakara », passionnés de percussions et de chants de groupe, admirent leurs aînés animer des matchs « inter-classes » du collège SEPI (actuel Lycée) de cette commune.
    Peu à peu, ils nourrissent l’intention de créer un groupe. Pour le faire, il faut au moins un tam-tam. Sadia Denis, le chef de file, aujourd’hui fonctionnaire de la police nationale, propose de cotiser 25 FCFA par jour d’école.
    Quelques semaines plus tard, ils réussissent à acquérir cet instrument. Sadia donne alors un nom au groupe : « MINI CHOC ». MINI parce qu’ils sont jeunes et CHOC pour leur puissance. Nous sommes en 1989. Les membres du groupe sont vingt cinq, dont trois filles. Vu la grande taille du groupe, ils décident de faire une sélection de treize personnes (les talentueux).
    On y retrouve des élèves, des mécaniciens et des sans-emplois.
    « MINI CHOC » anime des manifestations socioculturelles et sportives dans la capitale. Parmi ces manifestations, on retrouve les matches OISSU, les funérailles, les anniversaires et autres cérémonies de réjouissances. Peu après, tous les élèves sont exclus pour leur permettre dit-on de se consacrer à leurs études. C’est ainsi que Kouamé Kouassi Koffi Paulin dit « Popolaye » et Kouakou Kouassi Florent dit « Celio », vont poursuivre leurs études à l’intérieur du pays. Soum Bill, Bloco et De Bingue sont recrutés. Avec l’avènement du Zouglou (Rythme Musical Ivoirien) en 1992, quelques membres de « MINI CHOC » sortent une œuvre discographique
    « Enfant cheri ». Il s’agit de Feco, la Joie, Soum Bill et Richmond. Bloco parti pour d’autres cieux, ils décident de s’appeler « LES GARAGISTES » parce que deux d’entre eux (Feco et Salif) étaient vraiment des mécaniciens.
    Après quoi, Soum Bill et De Bingue rejoignent Bloco pour créer un autre groupe « LES SALOPARDS » Feco et Salif ne baissent pas pour autant les bras. Ils font appel à Popolaye et à Célio. De ce come-back, naît un deuxième album baptisé : « Bébé Abandonné » en 1996.
    Après quatre ans de silence, cette œuvre dont le succès sera moindre permettra de faire connaître le nom du groupe. Forts de toutes ces expériences, LES GARAGISTES, revoient et corrigent leurs lacunes. Ils se démarquent même des groupes en créant un style propre à eux.

Paroles de LES GARAGISTES (1)

Gnangboya

Gnangboya

Collaboration (0)